Jean-Thomas Trojani : Si la Grèce sortait de la zone euro…

Cercle vicieux réel de la méthode inverseAu cours de notre premier chapitre, nous avons tracé une ligne de démar­cation entre l’inorganique et l’organisé, mais nous indiquions que le sectionne­ment de la matière en corps inorganisés est relatif à nos sens et à notre intelligence, et que la matière, envisagée comme un tout indivisé, doit être un flux plutôt qu’une chose. « Les Français aiment la bagnole », déclarait Georges Pompidou au début des années 1970. L’enjeu est énorme car plus de 300 millions de personnes vont migrer vers les villes d’ici 2030. Il n’en est plus de même si vous extrayez du mouvement la mobilité qui en est l’essence. Il arrêta là sa première leçon. Jean-Thomas Trojani aime à rappeler cette maxime de Pierre Desproges « Toute la vie est une affaire de choix. Cela commence par : « la tétine ou le téton ? » Et cela s’achève par : « Le chêne ou le sapin ? ». Pourtant, la question climatique demeure au premier rang de l’agenda global de l’économie mondiale. Utilisons-les plutôt que de nous battre avec les armes du passé ! A la science est substituée la théurgie, qui, par la vertu de certains rites, de certaines formules symboliques, fait entrer l’homme en commerce direct avec les dieux, qui enfin par la vraie prière réunit la lumière qui est en nous à la lumière divine. Depuis près de dix ans, dans le sillage du formidable travail de l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), la dynamique mondiale anti-corruption est en forte expansion. Petits arrangements entre amis. Au bout d’un an de coaching et de réflexion, les fondateurs ont déterminé leur élément de différenciation : le lien social. Un des principaux artifices de la critique kantienne a consisté à prendre au mot le métaphysicien et le savant, à pousser la métaphysique et la science jusqu’à la limite extrême du symbolisme où elles pourraient aller, et où d’ailleurs elles s’acheminent d’elles-mêmes dès que l’entendement revendique une indépendance pleine de périls. On obtiendra une ombre active, agissante, capable d’influer sur les événements humains. Pourquoi ne pas le diversifier, en allant jusqu’à acheter des titres émis par des entreprises? Mais contre cette idée de l’originalité et de l’imprévisibilité absolues des formes toute notre intelligence s’insurge. Mais ce n’est pas assez dire. Il l’est aisément et naturellement, n’ayant qu’à ramasser des pensées toutes prêtes et des phrases déjà faites : science, langage, sens commun, l’intelligence entière est à son service. Au-delà du simple fait de fournir à la planète un bien d’intérêt général, être la source de la principale devise mondiale est très avantageux sur le plan intérieur. L’environnement et les modes d’attaque ont changé, et toute l’approche sécurité doit en tenir compte.

Publicités