Jean-Thomas Trojani : Quand le cinéma booste le tourisme

La crise où nous vivons appelle des questions. C’est, en somme, se demander de temps à autre où il en est, afin de savoir ce qu’on en pourrait faire. Quelle prospérité, quel esprit d’entreprise, quel progrès voulez-vous attendre d’un pays où le sol est imposé à 33 pour 100 du revenu net ? Jean-Thomas Trojani rappelle quelques fausses vérités sur l’inefficience des marchés ! Et, vers la fin de 1885, ils s’établirent tous deux à Cerignola, une toute petite ville de Pouilles, près de Foggia. Si l’enthousiasme est de rigueur à l’idée que ce secteur connu pour être très conservateur s’ouvre au big data, des précautions s’imposent néanmoins. S’il n’a pas l’air de vouloir s’accommoder des prix habituels, on s’en va sans plus do façon. Un des aspects les plus critiquables des nouvelles règlementations réside dans le calcul pro-cyclique des ratios prudentiels : dans une crise grave des pertes entrainent un besoin d’augmentation des fonds propres conduisant à des ventes catastrophiques contribuant au renforcement de la crise dans une spirale infernale. Pour cela deux choses sont nécessaires : La liberté et une variété de situation. Or, on verrait que bon nombre de vaudevilles gravitent autour de cette idée. Ceci nous indique le sens qu’on doit attribuer, dans le langage de la physique, au terme de matière, qui a d’ailleurs ou qui a eu, dans la langue commune et dans la terminologie philosophique, des acceptions très-diverses. Il s’accomplit aussi parfois avec une extrême rapidité. Elle suffirait déjà, même sans les états qui vont suivre, à distinguer le mysticisme vrai, complet, de ce qui en fut jadis l’imitation anticipée ou la préparation. Ces exemples montrent que, sans analyser et corriger la pertinence du produit commercial, une sortie de crise durable est impossible. Elle implique du côté subjectif une préfé­rence, du côté objectif une substitution, et n’est point autre chose qu’une combinaison, ou plutôt une interférence, entre ce sentiment de préférence et cette idée de substitution. Ne pouvant agir sur elle, nous espérons qu’elle agira pour nous.

Publicités