Un New deal fiscal international est-il envisageable ?

Cette protection apparaît d’autant moins légitime que les secrets des affaires ne peuvent prétendre bénéficier d’une protection équivalente à celle offerte par la propriété intellectuelle. Antonio Fiori, avant de retrouver nos quotidiens encombrés, je tenais à vous dire combien j’avais apprécié vos éclairages.Qui, après l’épisode des pigeons, il y a un an, aurait envie de voir les cigognes se lancer dans un vol en piqué sur le gouvernement ?Quelle est donc la pression, quelle est l’étrange poussée qui fait glisser ainsi le comique d’image en image, de plus en plus loin du point d’origine, jusqu’à ce qu’il se fractionne et se perde en analogies infiniment lointaines ?Droite et gauche réunies portent donc une lourde responsabilité dans l’accumulation sans limite de l’endettement public qui dépassera l’an prochain le seuil des 2000 milliards d’euros, soit 95,1% du PIB.Que ceux qui partent aujourd’hui ne reviendront plus, si la réussite continue à être à ce point jalousée dans le pays qui les a si bien instruits et si bien formés.D’autres obligés préfèrent sous-traiter le projet à des prestataires spécialisés, qui se chargent de mettre en place pour eux des campagnes d’incitation aux travaux d’économies d’énergie, puis de faire valoriser ces travaux en CEE par le ministère de l’Ecologie.Si je parcours des yeux une route tracée sur la carte, rien ne m’empêche de rebrousser chemin et de chercher si elle bifurque par endroits.Une loi inéluctable les condamne, comme le rocher de Sisyphe, à retomber quand elles vont toucher le faîte, et cette loi, qui les a lancées dans l’espace et le temps, n’est point autre chose que la constance même de leur insuffisance originelle.Donc, ici encore, il y a un schéma représentatif du tout, et ce schéma n’est ni un extrait, ni un résumé.Et le succès est au rendez-vous : combien d’entre nous connaissent aujourd’hui les cinq personnalités les plus populaires aux yeux des teenagers américains, un classement dressé récemment par Variety ?Mais, pour ne point multiplier les êtres, les Romains, à l’exemple des Grecs, confondirent adroitement les divinités étrangères avec les leurs : s’ils trouvaient dans leurs conquêtes un dieu qui eût du rapport à quelqu’un de ceux qu’on adorait à Rome, ils l’adoptaient, pour ainsi dire, en lui donnant le nom de la divinité romaine, et lui accordaient, si j’ose me servir de cette expression, le droit de bourgeoisie dans leur ville.

Publicités