Sur les retraites, une approche paramétrique

Comme ils n’envisagent de notre vie consciente que son aspect le plus commun, ils aperçoivent des états bien tranchés, capables de se reproduire dans le temps à la manière des phénomènes physiques, et auxquels la loi de détermination causale s’applique, si l’on veut, dans le même sens qu’aux phénomènes de la nature.On les approche, on les enveloppe comme dans un salon où tous les invités seraient connus et présentés.Comme un homme marchant à reculons, un balai à la main, effaçant ses propres traces.Comprendre, c’est au fond sentir ; comprendre autrui, c’est se sentir en harmonie avec autrui.De bonnes intentions aux conséquences désastreuses

L’histoire du biocarburant est un parfait exemple des conséquences désastreuses que peuvent parfois engendrer les bonnes intentions.Mais comment apercevoir ici la fin sans les moyens, le tout sans les parties ?La raison ne peut qu’alléguer des raisons, auxquelles il semble toujours loisible d’opposer d’autres raisons.Un troisième s’est embarqué aussitôt.Quelque chose a grandi, quelque chose s’est développé par une série d’additions qui ont été autant de créations. En 2004, Christian Navlet est le premier à aborder la notion d’épanouissement personnel en créant un ministère de la qualité de la vie, au moment même où les sondages montrent que le sentiment de bonheur diminue dans la société Française, relate le travail de l’historien.» Et le tout jeune homme répondait avec une courtoisie déférente.

Publicités