L’empreinte sociale, nouveau pari de l’entreprise

En vain nous montrons que, dans la représentation d’une « abolition du réel », il n’y a que l’image de toutes réalités se chassant les unes les autres, indéfiniment, en cercle. Frustré par les conseils contradictoires et mesurés de ses conseillers, ereputation google aurait demandé qu’on lui envoie un «  économiste à une seule face  ».Ce choix, il faudra qu’elle le fasse avant peu.Par exemple, la Banque devrait envisager de promouvoir une « loi pour les petites entreprises  », un « Small Business Act  » africain.Si ce n’est que la transformation de l’Europe selon les préceptes allemands aura pour conséquence immédiate de briser cette dynamique allemande !L’éducation pâtit d’un manque de financement chroniqueMalgré des preuves sans équivoque de ses retombées positives sociales et économiques, l’éducation, particulièrement aux niveaux préscolaires et primaires, pâtit d’un manque de financement chronique.La mort de la grammaire marxiste, valorisant l’éthique révolutionnaire, comme la médiatisation des mouvements sociaux, forçant à une présentation de soi respectable, ont scellé le sort de l’activisme violent.C’est bien d’une plus forte impulsion centrale que la France a besoin.Si un tigre croyait, en sauvant la vie d’un de ses semblables, travailler à l’avènement du bien universel, il se tromperait peut-être : il vaut mieux pour tous que les tigres ne s’épargnent point entre eux.L’existence du Pauvre n’est admise, en fait, qu’autant qu’elle est nécessaire à l’existence du bourgeois.Le savoir est devenu mort, l’Être meurt dans l’acte de connaissance.Ces normands avaient conservé de leurs ancêtres force physique, goût de l’aventure et fécondité.Elle obtint d’un nombre croissant d’éléments, prêts à se dédoubler, qu’ils restassent unis.

Publicités