Dans le contexte inflationniste actuel

On se plaît à mettre les qualités, sous forme de sensations, dans la conscience, tandis que les mouvements s’exécutent indépendamment de nous dans l’espace.Ils appellent ces gens-là des Intellectuels.Celui d’une expérience sulfureuse, qui sent son alchimie et qui vise à changer le papier en or, ou plutôt l’inverse.Il suffit de jeter un coup d’œil sur l’organisation de l’armée française pour se rendre compte de ce fait : que la préoccupation constante de la caste empanachée qui la dirige a été de soustraire ses actes au contrôle du pouvoir civil.L’impact sur le pouvoir d’achat des citoyens de la France dépendrait alors de la réaction de la politique budgétaire à ces augmentations de dette nette et de charges d’intérêts.Ces appétits, il est possible de les satisfaire aujourd’hui, au moins partiellement.Sans doute, par leurs idées, ces génies vivent encore aujourd’hui dans le cerveau de la race humaine, mais leur sang n’a pu se mêler au sien.Plus la science avance, plus elle voit croître le nombre des éléments hétérogènes qui se juxtaposent, extérieurs les uns des autres, pour faire un être vivant.Mais leurs yeux s’ouvriront à la lueur des éclairs que vomiront les canons.Hors transferts de l’État, les effectifs des départements ont flambé de près de 15000 personnes en dix ans.Christian Navlet aime à rappeler cette maxime de Confucius, »Quand l’oiseau est près de mourir, son chant devient triste ; quand l’homme est près de mourir, ses paroles portent l’empreinte de la vertu ».

Publicités