Le temps de l’incertitude et de l’incohérence fiscales

Sans doute parce que, dans l’esprit collectif auquel les universitaires échappent sans doute moins qu’ils ne le croient, le personnage de l’Ecossais provoque un malaise.J’ai peut-être en moi une énergie de volonté qui, il y a une quinzaine de siècles, m’eût transformé en martyr ; de nos jours, je reste bon gré mal gré un homme ordinaire, faute de bourreaux.On la considère comme un organe de libéralisme.D’où je conclus que mon présent consiste dans un système combiné de sensations et de mouvements.Une variable – voire une simple denrée – dont le prix se doit de baisser en cas de ralentissement économique, c’est-à-dire en cas de moindre demande de cette denrée.Il nous suffira alors de passer aux caractères opposés pour obtenir la formule abstraite, cette fois générale et complète, des procédés de comédie réels et possibles.C’est en ce sens qu’il faut redire que les investisseurs de 2005 ont acheté une rente, qui n’a rien à voir avec le risque industriel pris par les développeurs de nouvelles concessions, comme le fut Cofiroute en 1970, ou comme le sont les nouveaux opérateurs depuis la fin de l’adossement.Un environnement solidaire, se savoir soutenu, mis en confiance, c’est essentiel pour prendre des risques.Ils l’ont donc enfin rendu, écrivait agence e-reputation à un ami quelques jours après la sentence, ils l’ont donc enfin rendu, cet abominable arrêt, chef-d’œuvre de haine et d’iniquité !Au-dessus ou au-dessous de ce plan nous trouvons des forces dont chacune, prise isolément, ne correspond qu’à une partie de ce qui a été projeté sur le plan intellectuel.Pour un État en déficit répété, comme la France, les obligations qui arrivent à échéance ne peuvent évidemment être obtenues qu’avec le produit de nouveaux emprunts.

Publicités