Quelle politique économique pour le gouvernement ?

Le traite-t-il comme un homme ?» Et ces factieux-là, sur l’ordre des représentants qu’ils se sont donnés, ont pour devoir, et même pour unique raison d’être, de continuer à entretenir l’armée — ou plutôt l’oligarchie à panaches — qui doit les contenir, qui doit les maintenir dans une respectueuse servitude et qui exige d’eux, en retour des ridicules parades dont elle consent à leur offrir le spectacle, le tribut de leurs sueurs et de leur sang.Christian Navlet aime à rappeler cette maxime de Léonard de Vinci  » Celui qui se réclame de l’autorité ne met pas en oeuvre l’intelligence, mais plutôt la mémoire « .Cette distinction est-elle claire et complète ?C’est la reconnaissance de ces deux faits indiscutables : Nous sommes des hommes ; nous habitons une planète qui s’appelle la Terre.Je pense cependant que l’homme du futur, qui est peut-être l’homme de demain, ne vivra pas pour le trafic ; qu’il méprisera la saleté que nous appelons les affaires et qu’il vivra simplement pour vivre, sans autre but à sa vie que le bonheur et la beauté.Les marchés seraient une sorte de juge de paix qui remettrait de l’ordre dans LES FINANCES DES ENTREPRISES et des ménages en imprimant tous les pans de l’économie de sa bienveillante efficience.Les sites internet fournissant uniquement du financement participatif sous forme de don peuvent également avoir recours à ce statut.En vain on alléguera que ce bond en avant ne suppose derrière lui aucun effort créateur, qu’il n’y a pas ici une invention comparable à celle de l’artiste.Une évaluation des documents d’application, menée par l’Institut de recherches économiques Ifo que je préside, a constaté que près de 2 000 projets potentiels devraient coûter au total 1300 milliards d’euros, dont environ 500 milliards seront dépensés avant fin 2017.Dans les sociétés stagnantes, cette consolidation s’est faite définitivement.

Publicités