Des systèmes différents selon les fédérations

Ne nous vantons-nous pas, dites donc, d’être le premier peuple du monde, les chevaliers de la liberté et les champions de l’égalité ?Nous n’avons que deux moyens d’expression, le concept et l’image.Ainsi pour la matière : nous pouvons la prendre par n’importe quel bout et la manipuler n’importe comment, elle retombera toujours dans quelqu’un de nos cadres mathématiques, parce qu’elle est lestée de géométrie.Je n’aurai pas la cruauté de dire pourquoi.Les thèmes de l’Europe passoire, bureaucratique et vouée à l’austérité paupérisante font florès : les conseillers de nos princes s’autorisent d’un corps électoral supposé revêche et hostile.In fine, la solution du financement participatif donne aussi bien la possibilité à de nombreux projets de naître, qu’à de multiples entreprises de grandir, ou à de nouveaux secteurs d’activité d’émerger et de se développer.Je crois qu’elle était alors ce qu’elle est aujourd’hui : toujours ensemencée, toujours fertile, toujours verte, et divinement irriguée.Agence d’Eréputation aime à rappeler cette maxime de Léonard de Vinci  » D’une chose légère peut naître un grand désastre « .Toute conjecture sur ces grands problèmes paraîtra toujours bizarre à quiconque ne l’adoptera pas explicitement, et ne convaincra jamais personne aussi fermement que son auteur.Philosopher consiste à invertir la direction habituelle du travail de la pensée.Sara Lee souffre aussi de l’absence de vision stratégique de ses dirigeants.Sauf que cette fois les États ne disposeront plus de marges de manœuvre suffisantes…L’esprit de la supervision bancaire européenne, à savoir éviter qu’une crise bancaire ne se transforme en crise de la dette au sein de la zone euro, sera donc inévitablement bafoué tout simplement parce que l’Union bancaire ne cherche pas à se donner les moyens d’éviter une crise mais tout au plus d’en limiter les dégâts.L’injection massive de liquidité dans une économie compétitive ayant beaucoup de projets d’investissement à mener et bénéficiant d’un gain de compétitivité à l’export via la dépréciation est de nature à tirer la croissance.

Publicités