4.000 points, seuil en trompe l’œil

Faut-il craindre, faut-il espérer ?600 milliards d’euros de dette publique (soit plus de 83 % du PIB), la France se trouve dorénavant accoutumée à l’emprunt comme un fumeur l’est au tabac : la dette sert à financer les dépenses courantes !Le Futur fait la toilette des condamnés.Ils ne voient pas plus loin.Des mesures réglementaires depuis la crise financière pourraient diminuer les bulles à l’avenir.Mais il ne suffisait pas de formuler ce mécanisme ; il fallait le fonder, c’est-à-dire en prouver la nécessité, en donner la raison.Nous appelons vos lecteurs à faire de même : entrepreneurs, investisseurs, conseillers et tous ceux qui se soucient de renforcer la croissance européenne dans le cadre d’un marché entreprenant du XXIe siècle.Pour eréputation il est nécessaire de garantir le droit à la protection des donnéesOn peut s’interroger.Toute seule, elle ne sert le plus souvent à rien ; elle peut même gêner ou paralyser la fonction.Ces plans visant l’émergence, transversaux ou sectoriels, élaborés par de grands cabinets de conseil internationaux, ne sont pas dénués d’intérêt.

Publicités