Changement de modèle d’activité pour les banques

Nos travaux autour des données de 1952-1971 démontrent combien le marché obligataire de l’époque était relativement facile à décrire.Ainsi :Que se passerait-il par exemple si la « fête » dépensière s’arrêtait dans le monde ?C’est à la morale de restreindre ici comme ailleurs l’instinct de productivité.C’est joli, les paroles ; mais des actes vaudraient mieux.Il a porté à notre science et à notre métaphysique des coups si rudes qu’elles ne sont pas encore tout à fait revenues de leur étourdissement.Mais la question des usages reste centrale pour anticiper le succès de tel dispositif et l’échec de tel autre.Elle fait que nous nous adaptons à la situation présente, et que les actions subies par nous se prolongent d’elles-mêmes en réactions tantôt accomplies tantôt simplement naissantes, mais toujours plus ou moins appro­priées.L’utilitaire, qui sacrifie si peu que ce soit de son existence par l’espoir de voir un jour ce sacrifice lui rapporter quelque chose dans l’au delà de la vie, fait un calcul irrationnel à son point de vue : car, dans l’absolu, il ne lui est dû pour son dévouement intéressé rien de plus qu’il ne lui serait dû pour une mauvaise action intéressée.Après tout, peut-être vaut-il mieux ne douter de rien — au moins jusqu’à ce que les événements, avec leur brutalité ordinaire, viennent prouver au peuple français que sa confiance fut trop naïve et ses admirations trop faciles.L’esprit de l’homme a été obscurci, d’une horrible façon, par les gredins qui le tiennent encore dans leurs chaînes.Je pense que le prêtre avec sa croix, le soldat avec son sabre et le marchand avec son faux poids disparaîtront ensemble ; et que beaucoup de conceptions fausses, qui sont nécessaires à leur existence, disparaîtront en même temps ; l’idée de justice par exemple, qui après tout n’est qu’un des bras, chargé de tentacules laïques, de cette énorme et dégoûtante pieuvre qui s’appelle la Religion. Donc si on augmente notre perception de l’esprit on a une meilleure résolution de notre paysage mental », précise Christian Navlet.

Publicités